ROMAN

16,90 € euros - 208 pages

Parution le 06/05/2021

ISBN 978-2-35887-754-1

COLLECTION
LITTÉRATURE

 

 

Fille Perdue

Adeline YZAC

Anicette était la petite dernière, la jolie poupée choyée par sa famille. Jusqu’au jour où on la surprend en train de commettre le plus indicible des péchés : poser la main sur son corps, se caresser. Petite fille devenue fille perdue, voici l’enfant chassée de sa famille et condamnée à grandir entre les murs de «l’institution». C’est là que des religieuses tentent de chasser le vice du corps et des esprits de ces filles de rien. Celles dont les mères se prostituent, celles qui sont nées de pères inconnus, celles dont le corps ne ressemble pas à ce que l’on attend d’une femme... Et si la foi ne suffit pas, c’est peut-être à Paris, entre les mains des médecins que ces enfants devront être conduites.

Roman construit sur un fond historique passé sous silence, Fille perdue nous parle d’une époque où la morale et la science conjuguaient leurs efforts pour maintenir le joug pesant sur le corps des femmes.

 

Les librairies sont des commerces essentiels et restent ouvertes ! Mais si les contraintes sanitaires actuelles ne vous permettent pas de les visiter, vous pouvez commander ce titre sur la boutique éphémère de La Manufacture de livres en cliquant ici.

ROMAN

16,90 € euros - 208 pages

Parution le 06/05/2021

ISBN 978-2-35887-754-1

COLLECTION
LITTÉRATURE

L' Auteur

Adeline YZAC

Adeline YZAC

Après des études de lettres, d’espagnol et de linguistique, Adeline Yzac exerce différents métiers; puis prend le chemin du conte avant d’emprunter celui de l’écriture de récits et de romans pour les adultes et la jeunesse. Installée à Montpellier, où elle a ouvert son atelier d’écrivaine (un lieu qui ressemble à un atelier de peintre), elle a publié une trentaine d’ouvrages, elle propose des chantiers de réécriture et travaille à la transmission de la langue. Son œuvre lui a valu plusieurs récompenses, dont le prix Alain-Fournier.

Ce qu’en dit la presse

Ce qu’en pensent les libraires

  • Une fois de plus, La Manufacture de livres propose un livre qui remue les tripes, qui dit l’horreur humaine et quotidienne dans une langue travaillée. Du réalisme poétique si l’expression existe. L’auteure propose un texte bouleversant qui dénonce la pratique de l’excision en France, au 19ème siècle.

    Virginie de la Librairie La Traversée de Verviers
  • Fille perdue met en colère et à ce titre, parce qu'il provoque des émotions, très fortes, c'est un très beau roman !

    Marianne Lassus, La Curieuse à Arudy

FERMER

Newsletter

 

Nous publions environ une lettre par mois
Si vous êtes un professionnel du livre, vous pouvez
recevoir une newsletter spécifique à votre activité :

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos emails d'informations par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.