Gwenaël Bulteau, Le Grand Soir
Roman policier
368 pages
a paru le 6 octobre 2022
ISBN 978-2-3588-7913-2
Gwenaël Bulteau

Le Grand Soir

Roman policier
368 pages a paru le 6 octobre 2022 ISBN 978-2-3588-7913-2
Roman policier
368 pages a paru le 6 octobre 2022 ISBN 978-2-3588-7913-2

22 janvier 1905. Paris se presse à la suite du cortège funéraire de Louise Michel, icône légendaire de la Commune. Parmi les ouvriers, la jeune Jeanne Desroselles, travestie en femme du peuple, se mêle à la foule. Idéaliste et militante, cette jeune héritière fréquente depuis quelques mois les rassemblements publics, vibrant des revendications de ceux qui luttent pour la justice et la liberté. Mais ce matin d’hiver sera pour Jeanne le dernier. Aux yeux de la police comme de sa famille, Jeanne s’est volatilisée. Sa cousine Lucie n’entend pas se satisfaire de cette conclusion, et elle se glisse de tavernes en ruelles pour retrouver la trace de la disparue. Pendant ce temps, aux quatre coins de la France, les manifestations se multiplient, les femmes se rassemblent pour faire entendre leur droit à la parole et à disposer de leur corps, les mineurs et les ouvriers réclament un travail qui ne les condamne pas à mort... Tous s’apprêtent à venir massivement à Paris, manifester ensemble le 1er mai. Ce sera le Grand Soir.

Après La République des faibles, lauréat de plusieurs prix littéraires, Gwenaël Bulteau nous entraîne aux côtés de Lucie, dans une Belle Époque vibrant au son des cris de révolte.

  • Né en 1973, Gwenaël Bulteau est professeur des écoles. En 2017, il est notamment lauréat du prix de la nouvelle du festival Quais du Polar, pour un texte publié par la suite aux éditions 10-21. Après La République des faibles et Le Grand Soir, Malheur aux vaincus est son troisième roman.
    • Gwenaël Bulteau, Malheur aux vaincus
    • Gwenaël Bulteau, La République des faibles
  • Sélectionné au Grand Prix des Lectrices de ELLE, catégorie policier.

  • Revue de presse
    Un auteur attiré par le genre noir.
    Chausse-trappe, faux-semblants, mauvais coups, tout y est pour passer un moment plus que distrayant. On attend avec impatience le troisième volume de cette trilogie.
    C’est passionnant et bien écrit.
    Un livre puissant avec une plongée parfois vertigineuse dans ce début de XXe siècle où la scansion des mondes était la règle.
    Donner un fond historique à un roman noir, c’est parfois mesurer le chemin que la société a parcouru, cerner un héritage de valeurs, évaluer le présent par analogie. C’est la voie audacieuse que suit Gwenaël Bulteau, confirmant avec son deuxième roman tout le bien qu’Ernest avait pensé du premier.
    Un très bon bouquin.   Chronique intégrale
    Un voyage dans le temps fictionnel mais qui a beaucoup à nous apprendre de ce passé si loin si proche.   Chornique intégrale
    Comme le montre si bien Le Grand Soir, l’humain est complexe dans la foule de contradictions qui l’anime.   Chronique intégrale
    Entre lutte des classes, y compris au sein d’une famille,  et climat social explosif, un roman dans l’esprit de Germinal.   Chronique intégrale
    Des personnages absolument hauts en couleurs, bien campés ; c’est très très bien écrit.
    Le Grand soir est un grand roman noir social qui peint les classes laborieuses/dangereuses (ouvrières) et les classes inférieures/dominées (femmes) avec justesse, soutien mais sans concession.   Chronique intégrale
    Nouvelle réussite pour cet auteur qui allie talent de conteur évident, plume soignée et capacité à ressusciter une période bouillonnante de l’histoire de France.   Chronique intégrale
      Entre lutte des classes, y compris au sein d’une famille,  et climat social explosif, un roman dans l’esprit de Germinal.   Chronique intégrale  
    Gwenaël Bulteau livre de parfaites descriptions de la vie ouvrière et des groupes militants socialistes, syndicalistes, libertaires et des affrontements qui font que la tension est à son comble à la veille du 1er mai 1905.
    Autour d’une héroïne attachante, Gwenaël Bulteau ressuscite un temps d’espoirs fous et de tragédies inutiles. Vibrant et poignant.
    "J’ai aimé faire vivre mes personnages dans ce moment un peu oublié de l’histoire, qui correspond au premier poste de ministre de l’Intérieur de Georges Clemenceau. Et puis la 3e République porte notre époque en germe. J’ai toujours la volonté d’offrir un jeu de miroir avec notre temps."   Intervew intégrale
  • C’est une fois encore un roman noir que nous offre Gwenaël Bulteau, en nous entraînant dans les bas fonds de l’Histoire française. C’est un roman passionnant qui dépeint les revendications d’une époque, tant sur le plan social pour les travailleurs que pour les femmes qui commencent à lutter pour leurs droits, ce qui nous permet de mesurer que peu de combats ont été remportés en un siècle.
    Dans l’ombre de la figure de Louise Michel, ce roman explore la période pleine de colère qui suit la grande catastrophe minière de Courrières. [...] Dans ce nouvel opus, G. Bulteau nous dit tout de son époque.
    Un roman noir et historique à la manière d’H. Le Corre.
Rencontres
Librairie Agora
Actualités