Claire Vesin, Blanches
Roman
304 pages
a paru le 1 février 2024
ISBN 978-2-3855-3054-9
Claire Vesin

Blanches

Roman
304 pages a paru le 1 février 2024 ISBN 978-2-3855-3054-9
Roman
304 pages a paru le 1 février 2024 ISBN 978-2-3855-3054-9

Villedeuil, aux portes de Paris. Ses tours, ses habitants, et son hôpital. Jean-Claude y a passé toute sa carrière – jours comme nuits – au sein du service de chirurgie. Mélancolique et désormais solitaire, il reste passionné, par cette ville comme par son métier. Laetitia y est née et y travaille, infirmière trop tendre pour l’âpreté de son poste à l’accueil des urgences. Aimée, jeune femme brillante autant que perdue, débute l’internat et décide d’effectuer son premier stage à Villedeuil, mue par des loyautés invisibles. Fabrice, médecin au SAMU, sera bientôt père mais fuit sa vie personnelle. Lors de ces mois vécus ensemble, leurs destins vont s’entremêler. Au sein d’un hôpital qui se fissure de toute part, ils partageront joies et échecs, détresse et amour du métier. Malgré les difficultés, ils tiennent, jusqu’à ce qu’une nuit, cet équilibre soit remis en question, bouleversant leurs vies à jamais.

Avec ce premier roman poignant, Claire Vesin nous fait entendre la voix vibrante de celles et ceux qui font l’hôpital public et sont marqués par le combat ordinaire mené pour soigner dignement.

  • Claire Vesin est née en 1977 à Champigny-sur-Marne. Après une adolescence aux États-Unis et des études de médecine à Paris, elle décide d’exercer en banlieue parisienne, où elle vit aujourd’hui. Blanches est son premier roman.
  • Revue de presse
    L’épaisseur romanesque, sa finesse psychologique et le regard sociologiquement aiguisé […] font de ce texte bien plus qu’un témoignage désabusé sur l’hôpital et le mal-être des soignants : une réflexion sensible et incarnée sur ce que veut dire « soigner dignement ».
    Elle signe un premier roman magistral, sombre mais lumineux. À lire de toute urgence. 
    Claire Vesin détaille avec finesse la fragilité du système de santé et du personnel hospitalier. Ce qui aurait pu être un documentaire se mue en pur roman grâce à l’épaisseur de ses personnages.
    Elle situe son roman au carrefour très littéraire du politique et de l’intime : dans un décor planté avec netteté par une autrice qui vit cette situation au quotidien, l’histoire se concentre sur les personnages, leurs histoires d’amour, leurs rêves et leurs déceptions.
    Lire la chronique intégrale
    Typiquement le genre de romans qui pourrait passer de mains en mains, que ce soit à Falconaja ou à la Miséricorde. Quand la littérature fait œuvre utile.
    Un coup de poing apporté à cette rentrée d’hiver et un regard véritablement acéré sur les inégalités qui touchent les patients comme les professionnels de santé.
    Lire la chronique intégrale
    Ce premier roman de Claire Vesin, elle-même praticienne en banlieue parisienne, prend aux tripes. Il devrait être envoyé aux décideurs politiques pour comprendre réellement ce qui se passe dans ces établissements et intégrer ce qui s’y joue tous les jours, à savoir la vie des citoyens.
    Écouter la chronique intégrale
    Avec ce premier roman, Claire Vesin, médecin, nous entraîne dans les coulisses de l’hôpital public. Saisissant.
    Ce premier roman apporte un regard sur la vie intérieure de l’hôpital public et ses problèmes quotidiens avec sa galerie de portraits de ses acteurs authentiques.
    Claire Vesin porte un regard profond sur la médecine hospitalière, l’humain et la société, un regard sans jugement qui suscite la réflexion.
    Un premier roman addictif en rapport direct avec le système de santé et plus précisément l’hôpital public.
    Claire Vesin empoigne un sujet rare en littérature, un sujet peu glamour mais elle le fait avec le ton de la professionnelle de santé qu’elle est. Un roman politique sur la détresse du monde hospitalier, sur sa violence.
    Retrouvez la chronique intégrale
    D’une maîtrise et d’une maturité très impressionnantes, Blanches est un premier roman qui raconte comme rarement la complexité de l’âme humaine.
    Bouleversant et édifiant. Claire Vesin décrit avec acuité la dégradation de notre système de santé et l’usure de ses personnels.
    Un roman qui sonne juste et qui frappe fort.
    Une formidable réussite. Lecture impérative !
    Lire la chronique intégrale
  • Un social turner ! Un rythme effréné, un style d’une nervosité parfaite et une profondeur humaine magistrale. C’est de la bombe !
    Terriblement bien documenté et très bien écrit, j’ai été impressionné par la construction même de l’histoire. C’est dur, c’est noir mais c’est un très bel hommage rendu à ceux et celles qui se battent au quotidien pour maintenir un service de santé publique cohérent, décent, qui refusent de baisser les bras. C’est un constat alarmant et, face à cela, une mise en lumière remarquable de l’investissement, du dévouement, du courage de ceux qui travaillent dans le système de santé publique. Plein de finesse et d’émotions.
    Poignant, captivant, et habilement construit autour de thèmes très actuels.
    Un texte juste et d’utilité publique !
    Une vraie réussite pleine d’humanité et un plaidoyer formidable sur le monde des soignants.
    On a souvent tendance à oublier que derrière les blouses blanches, ce sont des personnes avec des vies, des problèmes, des choix à faire tout comme nous. Cette humanité, cela fait du bien de la retrouver. Une lecture pleine d’émotions, de bonheurs, de tristesse, bref, de vie.
    D’une lecture très accessible et fluide, Claire Vesin ne surjoue pas dans le dramatique et dresse un état du service public hospitalier effrayant. Une belle découverte qui permet de ressentir la souffrance d’un personnel hospitalier dévoué et en souffrance.
Rencontres
Médiathèque municipale Jacques Prévert
Actualités